Mois : mai 2017

L’organisation a vraiment du bon !

Est-ce l’engouement du tout nouveau tout beau ? En tous les cas je découvre avec joie les bienfaits d’un minimum d’organisation. Effectivement  cela m’aide à me discipliner, encore plus maintenant que j’ai trois projets à mener de front. C’est sans doute dans la tête que ça se joue, comme pour quasiment tout, il n’empêche. Sans me fixer des objectifs de fous chaque jour j’ai l’impression de faire plus et d’avancer.

Aujourd’hui était consacré à la réservation du vol pour les vacances et à mon projet d’article sur le marketing. Eh bien voilà j’ai réservé ? et j’ai également fait les recherches qui me permettront d’écrire ce billet. Normalement je m’y attèle vendredi d’après mon planning.

Figurez-vous que j’ai voulu faire plus et remplir le dossier pour le passeport de mon fiston mais j’ai buté à la question : quelle est la taille et l’enfant. ? Je reprendrai donc demain.

Demain est également consacré à ma partie développement personnel. Après avoir édité un petit recueil de citations sur le bonheur je prévois de faire un autre petit livre tout aussi inspirant et dont le contenu me plaît beaucoup ?

Et chaque jour ainsi qu’il est noté dans mon planner je prends le temps de relire La femme de l’ombre. 

J’ai bien conscience que cela peut paraître étonnant qu’il m’ai fallu attendre tout ce temps avant de comprendre les bienfaits d’un peu de planification mais je vous assure que pour moi,  c’est une vraie révélation ! Peut être qu’un jour je serai une pro de l’organisation allez savoir.

Mes trois notes positives du jour :

– des billets d’avion enfin achetés : les vacances se concrétisent

– fiston qui m’impressionne avec ses multiplications et ses additions (clairement il ne tient pas ça de moi mais de son papa. )

– avoir fait plaisir en prenant juste 2 minutes de mon temps pour complimenter le travail d’une personne qui m’a vraiment épatée.

À demain… ?

Le week end c’est fait pour travailler non ?

En ce week end à rallonge, je n’ai pas chômé.

Je vous le disais hier, mon incursion dans la non-fiction se concrétise avec un petit ebook et un autre en cours d’écriture.

Pour autant je ne néglige pas mes romans. Après de nombreux e-mails à Amazon et surtout de gros problèmes de leur côté, la première partie d’Une rencontre inattendue est enfin disponible gratuitement sur le site. Pourquoi juste un morceau ? Pour tout vous dire, j’avais envie de faire quelque chose de différent en proposant une première partie du roman sur Amazon (et kobo/la Fnac) et la seconde via mon site. Voilà qui est fait.

(suite…)

Audrey, Alysson, Luc… La femme de l’ombre est née.

Avec 128459 mots, je vous annonce que le premier jet de La femme de l’ombre est officiellement terminé !

Le travail n’est pas achevé pour autant, loin de là, mais les bases sont jetées.

Comme en cuisine, il faut maintenant réserver quelque temps, puis reprendre et retravailler.

Je ne vous cache pas que j’ai tout de même hâte de voir ce que cela donne… 🙂

 

 

 

 

 

Un weekend sur les chapeaux de roues

Entre migraine, rhume, fête des voisins où j’ai préféré jouer les animatrices avec les enfants plutôt que discuter avec les “grands” et anniversaire de mon père où j’ai tenté une tarte aux légumes et un crumble aux pommes (vive l’aventure !) le weekend fut bien chargé.

(suite…)

Un avenir à la Matrix ?

Je ne sais pas si vous connaissez le film Matrix avec le beau Keanu Reeves mais dans ce film (plutôt ces car il y en a plusieurs) il est question de la domination de l’Homme par la machine. Les ordinateurs ont pris le pouvoir et nous, nous sommes réduits en esclavage (ou pas loin).

Je vous parle de cela parce ce matin j’ai lu un article publié par le site monbestseller.com qui rapportait qu’au Japon un ordinateur a failli remporter un prix littéraire. Les faits remontent à Mars 2016 : un livre qui a été co-écrit par des humains et un ordinateur, a réussi à passer le premier tour d’un concours littéraire.

(suite…)

C’est un peu la panique…

Panique oui c’est le mot qui résumera le mieux cette journée.

Hier pas d’article parce que plus d’ordinateur. Le matin il marchait le soir il n’a plus voulu démarrer. J’ai cru à la mauvaise blague mais ce soir il s’obstine à ne m’offrir que son écran noir, triste et déprimant. Me voilà partie pour écrire avec mon téléphone.

La panique est d’autant plus grande que rien n’a été sauvegardé de son contenu. Rassurez-vous cependant, le manuscrit de La femme de l’ombre est sur ma boite mail. Ouf,  c’est déjà ça (une leçon apprise après moult déconvenues : s’envoyer des mails pour chaque chapitre écrit), mais vivre sans ordinateur personnel va être d’un compliqué. ?

(suite…)