Book 18 – Jour 10

Nous voilà au 1er août 2022. Je m’étais donné comme objectif d’écrire la suite de La femme de l’ombre au mois de juillet.

C’est raté.

En suis-je frustrée ? Oui, un peu, j’aurais aimé tenir ce pari.

Je sais que je peux le faire parce que je l’ai déjà fait pour l’écriture d’autres romans. Seulement les vacances sont passées par là.

Le besoin de vivre, de vibrer, de profiter des personnes que j’aime, a été plus fort que celui d’écrire. C’est assez nouveau pour moi, je dois bien le reconnaître, mais je n’ai aucun regret à ce niveau-là.

Faire plaisir à mon fils, lui faire découvrir de nouvelles choses, partager du temps avec lui est quelque chose qui est fondamental ; ce n’est pas quand il n’aura plus besoin de sa maman que je devrais m’en préoccuper. Il sera trop tard, pas vrai ?

Je ne veux pas de trop tard.

Ni le concernant, ni concernant ma vie tout entière.

Je sais que mon temps est compté, comme celui de tout le monde, alors, avant que mon sablier ne se vide complètement, j’ai envie de vivre.

De vivre pour de vrai.

De ressentir, d’expérimenter, de découvrir.

Et l’écriture dans tout ça ?

Elle est toujours là, comme un besoin, un air que je respire. L’écriture ne va pas me quitter, je suis toujours en train d’écrire quelque chose finalement.

Des pensées pour moi, des romans pour mon autre nom de plume, et ce roman à venir, qui me tient à cœur, et que je vais finir par écrire pour de bon !!!

 

 

Un commentaire

  1. Bonjour Maude. Je me suis donné tellement d’objectifs que je ne réussis pas à aborder. Ni un manque de temps ni de courage. Se concentrer, se re concentrer…. Rien ne se passe. Je positive, mais ça ne suffit pas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.