C’est un peu la panique…

Panique oui c’est le mot qui résumera le mieux cette journée.

Hier pas d’article parce que plus d’ordinateur. Le matin il marchait le soir il n’a plus voulu démarrer. J’ai cru à la mauvaise blague mais ce soir il s’obstine à ne m’offrir que son écran noir, triste et déprimant. Me voilà partie pour écrire avec mon téléphone.

La panique est d’autant plus grande que rien n’a été sauvegardé de son contenu. Rassurez-vous cependant, le manuscrit de La femme de l’ombre est sur ma boite mail. Ouf,  c’est déjà ça (une leçon apprise après moult déconvenues : s’envoyer des mails pour chaque chapitre écrit), mais vivre sans ordinateur personnel va être d’un compliqué. ?

Panique toujours quand au moment d’appeler la mairie pour prendre rendez-vous afin de faire faire un passeport à mon fils pour nos prochaines vacances je m’entends dire ” Oui Madame en août “. Le sang quitte mon visage, mon coeur s’affole. Août ?  Je déglutis avec difficulté avant d’appeler une autre mairie de mon département : ” Oui Madame première disponibilité en septembre. ” Là mes mains deviennent moites. L’angoisse monte d’un puis de deux crans. Que faire ?  La carte d’identité, impossible délais trop longs. Le passeport apparemment peut se demander dans toutes les mairies agréées. J’appelle celle de la ville où j’ai vécu pendant 30 ans. ” Oui le 29 juin. ” Celle de la ville voisine ?  ” Le 27 juin. ” Sachant que pendant les vacances les délais de fabrication sont rallongés je commence sérieusement à angoisser. La ville de Paris peut être ? Disponibilités de rendez-vous le 20 juin. Je n’ai plus franchement le choix, et comme mon fils doit être présent, il ratera l’école. J’espérais secrètement que papa aurait un plan B mais non semble-t-il, alors va pour Paris…  La pression monte d’autant qu’il me faut constituer tout le dossier.

Désorganisée…Ne vous ai-je pas déjà dit que je l’étais ? La spécialiste du “on a le temps“. C’est moi oui et je m’en veux beaucoup. J’étais pleine de bonnes intentions en février dernier lorsque j’ai commandé l’extrait de naissance et finalement trois mois mais tard je n’en ai rien fait. Il est même bon à mettre au panier parce qu’il a une durée limitée ce qu’entre nous, j’ignorais.

Me voilà donc pleine d’incertitudes quant à l’issue de cette aventure. Aurons-nous le passeport à temps ?  Rien n’est moins sûr d’autant que j’appréhende la constitution du dossier. Une pièce manquante et c’est terminé…

Si par hasard vous connaissez un bon site pour apprendre à s’organiser en partant du néant, un truc genre ” l’organisation et le rangement pour les Nuls,  je suis preneuse. Il me faut changer dans ce domaine, c’est impératif et pas uniquement pour une question de vacances. Évidemment je déteste ça, il est certain que ce n’est pas mon truc, mais il est grand temps que je me force un peu. Cela devient primordial ! Cependant je crois que cette fois-ci la leçon est apprise. Anticiper, voilà mon nouveau maître-mot.

Malgré ces désagréments (restons sur Terre un ordinateur peut se racheter, des vacances se modifier ?), plusieurs choses m’ont rendu le sourire aujourd’hui :

– la réception par quasiment tout le monde de son cadeau, en bon état qui plus est (sauf Karen  qui a eu son petit mot abîmé et son stylo noirci par la machine de La Poste ?)  et votre plaisir en le recevant,

– ce matin dans la rue j’ai trouvé un billet de 5 euros ! La somme m’a fait sourire car c’est précisément le montant que j’ai donné à un mendiant vendredi… un clin d’oeil peut-être  ?

– même si je n’ai pas encore terminé La femme de l’ombre avance bien depuis que j’ai reconstitué la bulle. J’avais dit fin mai,  je pense tenir le délai !

À demain… 😉

Commentaires

  1. Emerance a dit :

    Bonjour Maude
    L’administration est toujours aussi lente, le rangement, c’est pas amusant, c’est un éternel recommencement, mais c’est aussi un mal nécessaire. Voilà une chose qu’il faut apprendre à aimer. La générosité est souvent récompensée, ne serait-ce par un sourire, comme le disait monsieur Follereau.

    1. Maude a dit :

      Oui c’est ça, un mal nécessaire… il faut que j’apprenne 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.