Décidez-vous à écrire maintenant !

LE TIMING EST IDÉAL, NON ?

En effet, quoi de mieux qu’une fin d’année pour faire le point et surtout vous décider à passer à l’action ?

 

Vous avez envie d’écrire ? Vous êtes sûr de vous ? Sûr et certain ?

Et si dans un an vous aviez votre manuscrit – ou votre livre, dans vos mains (ou sur votre ordinateur) ? Et si cette année était la bonne ?

Si vous avez passé l’épreuve du questionnaire, il n’y a aucune raison pour qu’elle ne le soit pas.

Bon, ne nous voilons pas la face, l’inconvénient majeur des bonnes résolutions est qu’elles sont très souvent prises avec enthousiasme et détermination et qu’elles retombent comme un soufflet au bout de quelques jours/semaines.

Que se passe-t-il ? Tout simplement, cette bonne vieille routine revient au galop ! Ce n’est pas parce qu’une nouvelle année commence que tout ce qui vous a freiné l’an dernier a disparu.

Vous manquez toujours autant de temps.
Vous avez toujours plein de responsabilités.
Vous avez toujours des doutes.

Alors quoi ? Que pouvez-vous faire pour que cette année soit différente ?

Voici quelques trucs et astuce qui pourraient vous aider à ce que cette fois, vous vous lanciez.

1. Écrivez votre résolution


Oui, écrivez-la, ne vous contentez pas de dire à qui veut l’entendre que cette année vous allez écrire.

Pourquoi la poser noir sur blanc est-il indispensable ? Parce que sinon cela restera à l’état de vague désir, rien de plus.

If you have a goal, write it down. If you do not write it down, you do not have a goal – you have a wish. *

Steve Maraboli

(* Si tu as un objectif, écris-le. Si tu ne l’écris pas, tu n’as pas d’objectif – tu as un souhait. »

La différence entre un objectif et un souhait est énorme : avoir un objectif suppose que l’on va faire ce qu’il faut pour l’atteindre ; avoir un souhait ne sous-entend rien du tout : c’est un peu comme dire “j’aimerais gagner au Loto”.

Donc : papier/crayon (ou ordinateur) et notez que cette année, vous allez écrire un roman, ou une nouvelle (peu importe, c’est vous qui déterminez ce que vous souhaitez écrire).

2. Préparez votre plan d’action

 

Qu’entends-je par là ?

Eh bien déterminez l’ensemble des actions que vous allez devoir entreprendre pour parvenir à votre objectif.

Oui, vous allez devoir écrire, mais peut-être aussi faire des recherches ? Interviewer des gens ? Lire des livres particuliers ? Vous inscrire dans des groupes d’écriture et d’entraide ? Ouvrir un compte sur une plateforme d’autoédition ?

Notez tout ce qui vous vient à l’esprit.

3. Déterminez la taille de votre projet

Demandez-vous quel nombre total de mots votre ouvrage devra avoir (environ).

Alors certes, si vous vous dites 80.000 ou même 50.000, vous pouvez avoir comme un mouvement de recul, un instant de panique parce que cela vous semble énorme.

50.000 mots c’est déjà pas mal oui.

Mais regardez : 50.000 mots sur 12 mois, ça fait moins de 4.200 mots par mois.

Toujours impressionnant ? Essayez alors 1.050 mots par semaine…ou 140 mots par jour ?

Sachant que c’était la taille d’un tweet avant que celle-ci ne soit doublée, cela semble tout de suite beaucoup moins effrayant n’est-ce pas ?

Et même 80.000 mots c’est 6.700 mots par mois, 1.675 mots par semaine, 223 mots par jour ! (même pas un tweet !)

Si vous voulez écrire une nouvelle, c’est encore moins que cela.

Au lieu de vous laisser impressionner par le nombre total de mots, divisez-le en nombre par mois, par semaine, par jour, et vous perdrez immédiatement cette sensation de mur infranchissable.

4. Organisez-vous


Toujours par écrit (c’est former ainsi une bonne habitude, en plus d’ancrer dans votre cerveau l’objectif que vous vous êtes fixé),

– pointez tout ce que vous avez prévu de faire (cf 3) et priorisez,

– fixez une date d’échéance pour chaque action (Par ex : avoir lu tel livre avant fin janvier, avoir fait des recherches sur tel endroit avant le 28 février),

– fixez un objectif de mots / jour ou par semaine.

Attention : fixez-vous des objectifs réalistes ! Ne planifiez pas de grimper la montagne en un mois !

Si vous visez tout de suite trop haut, vous aurez du mal et l’échec va vous décourager.

Découpez vos tâches comme vous découpez votre nombre de mots : plus vous les réduisez à une petite action chaque jour, plus ce sera faisable.

Visez grand comme on dit, mais commencez petit.

Au fur et à mesure que vous aurez accompli vos tâches, cochez la case à côté (ou rayez la tâche)

5. Cherchez du soutien


Parce qu’il n’est pas toujours évident d’avancer lorsqu’on est seul, je vous suggère de trouver un ou des partenaires qui ont le même objectif que vous. Cela vous aidera beaucoup lorsque vous perdrez un peu de motivation.

Ces partenaires peuvent être des personnes que vous connaissez, des gens de votre entourage, ou bien ils peuvent appartenir à des groupes, des ateliers d’écriture… peu importe. L’essentiel est que vous puissiez trouver un soutien et un support.

6. Engagez-vous publiquement


Si vous prenez publiquement l’engagement d’écrire, vous voudrez le respecter, au risque sinon de passer pour une personne qui ne fait pas ce qu’elle dit.

Attention, il ne faut pas que tenir cet engagement devienne tout à coup un fardeau, qu’il vous oppresse ou vous pèse. Il ne faut pas que vous vous sentiez tenu alors même que vous ne vouliez pas vraiment, ou plus. Certes il faut parfois se faire violence, ne pas s’écouter et avancer quoiqu’il advienne, mais le but n’est pas de vous rendre malade. Vous avez le droit de renoncer.

Ceci dit, pour certaines personnes, parler ouvertement de leur objectif, est un moyen d’entériner leur volonté, de fortifier leur détermination.

A vous de voir ce qui vous convient le mieux.

7. Décidez que vous allez travailler à votre projet tous les jours


Qu’il pleuve ou qu’il vente, que vous ayez mal à la tête ou un rhume, qu’il y ait un programme TV qui vous intéresse, que vous ayez prévu une sortie… peu importe : ne sautez pas une journée. Si vous voulez aller boire un verre entre amis, allez-y, mais débrouillez-vous pour que la tâche que vous deviez accomplir soit accomplie dans la journée.

Et ne vous dites pas ce n’est pas grave, je le ferai demain.

En effet, objectivement, vous pourrez le faire le lendemain, mais vous savez-quoi ? En repoussant ainsi vous semez dans votre tête une vilaine graine qui va pousser et détruire peu à peu tout le beau jardin que vous étiez en train de cultiver. Cette graine a pour nom la procrastination.

Si vous reportez une fois, vous repousserez une deuxième, puis une troisième.

Peu importe votre agenda, vous devez vous dégager du temps pour votre projet. Sinon cela revient à dire que vous lui accordez moins d’importance qu’à tout le reste dans votre vie.

A l’inverse, si vous vous présentez chaque jour pour y travailler – ne serait-ce que quelques minutes à chaque fois, vous prenez une excellente habitude qui au bout d’un moment sera devenue naturelle.

8. Entretenez votre mental


Prévoyez de faire des pauses. Envisagez le sport, la lecture ou tout autre moyen pour vous aérer l’esprit. Pour que cette aventure soit un plaisir et non une contrainte (qui elle porte le germe du dégoût et du renoncement), prévoyez de faire aussi autre chose.

Comme on le dit souvent, vous devez apprécier le voyage tout autant que la destination.

9. Prévoyez de limiter votre surf sur Internet

Facebook, insta, youtube, Internet… c’est bien mais très chronophage. Si vous êtes accro, préparez-vous dès maintenant à limiter le temps que vous allez passer sur les réseaux sociaux.

Internet vous sera très utile et vous devrez l’utiliser, principalement pour faire vos recherches, mais vous allez devoir vous résoudre à consacrer moins de temps qu’actuellement aux messages, vidéos, photos qui n’auront aucun rapport avec votre projet.

Comme pour la télé ou le reste, ne tombez pas dans l’excès en renonçant complètement, mais prévoyez de limiter votre consommation et de reprendre ainsi le contrôle de votre temps, et donc, de votre vie.

10. Décidez que vous ne vous laisserez pas influencer


Il est très facile de se décourager. Si par exemple vous faites partie d’un groupe et que vous voyez les autres avancer plus vite que vous, vous aurez tendance à baisser les bras, à penser que vous n’y arriverez pas, que ce n’est pas fait pour vous.

Soyez prêt à accepter que chacun va à son rythme, et que vous, vous n’aurez à vous préoccuper que du vôtre. Dites-vous bien que vous n’allez pas faire une course, vous allez œuvrer la réalisation d’un rêve.

11. Prévoyez de vous récompenser

Cela peut vous surprendre, mais oui, il faudra vous récompenser toutes les fois où vous aurez accompli une tâche.

Ecrivez à côté de celle-ci un petit ou un grand souhait, quelque chose que vous aurez plaisir à faire ou vous offrir l’instant venu.

De cette manière, vous entretiendrez votre motivation et votre aventure littéraire sera plus fun.

 

12. Vous devrez toujours avoir avec vous de quoi écrire

Vous ne pouvez pas prévoir l’inspiration, elle peut venir dans la rue, dans le train, pendant vos courses… une idée qui n’est pas capturée est une idée perdue.

Si vous avez votre téléphone en permanence avec vous – c’est probablement le cas, téléchargez une application de notes ou servez-vous de celle qui est par défaut. Sinon, faites-vous offrir pour les fêtes un joli calepin qui ne vous quittera jamais. Après tout c’est la saison 🙂

Conclusion

Si vraiment vous êtes décidé, cette année sera la vôtre. Vous allez écrire votre histoire. Sachez que c’est avant tout une question de mental et d’organisation.

J’espère que ce post vous aura été utile. Si vous voyez des choses à rajouter n’hésitez pas à le commenter.

N’hésitez pas non plus à le partager si vous connaissez des gens à qui il peut être utile.

 

Comments

  1. Rien_a_me_lire says:

    Bonsoir Maud .
    Merci pour ce partage
    Book 1 : projet enclenché
    Merci pour toutes ces listes de travail.
    Maintenant commence le plus difficile : choisir le sujet au milieu de toutes les idées qui bouillonnent sous le crâne ?
    Merci

    1. Maude says:

      Yes ! N’hésite pas à m’écrire si je peux t’aider 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.