La femme de l’ombre : une première couverture

Il était grand temps que je me remette à l’ouvrage après une semaine sans toucher à mon manuscrit. Je peux donc rajouter aujourd’hui 1900 mots supplémentaires. Pas tout à fait un chapitre mais j’ai jusqu’à dimanche pour le terminer. (une semaine pour un chapitre ??? Honte à moi, je deviens fainéante !)

Je me suis également penchée sur la couverture. J’avais repéré cette photo il y a quelque temps et m’étais empressée de l’acheter.

Pour le moment (car tout est encore provisoire), j’en ai fait deux versions :

    

S’il y en a une qui vous inspire plus que l’autre, si vous aimez ou détestez, si vous trouvez ça nul, n’hésitez pas à commenter l’article pour me le dire. Je vous assure que je ne me vexerai pas et que mon égo ne sera pas froissé : j’ai bien conscience de ne pas être une pro en la matière.

La couverture d’un roman est très importante ceci dit, et je préfèrerais ne pas proposer quelque chose qui rebute le plus grand nombre. Ce serait un peu idiot de ma part d’insister au prétexte que j’aime alors que tout le monde déteste !

Me voilà donc avec une idée de couverture et 1900 mots de plus pour La femme de l’ombre, ma journée n’aura pas été trop improductive. Cependant à ce rythme d’escargot,  je ne suis pas près d’atteindre mon objectif 🙁

Et pour terminer, mes trois notes positives du jour :

  • rendre le sourire à mon fils après qu’un gros caprice mêlé à la fatigue l’ait fait s’énerver et pleurer, se mettre en boule dans son lit “je veux pas manger” “je veux pas te voir” “sors de ma chambre”… il a juste 5 ans et demi ! Non mais allô quoi ? Ceci-dit, super maman a encore tous ses pouvoirs et après quelques mots (et beaucoup de patience), la tempête s’est apaisée, les câlins, les bisous et les rires sont revenus : “je suis de nouveau joyeux” m’a-t-il dit  le sourire retrouvé ;
  • le sourire encore, mais cette fois-ci de personnes inconnues dans le métro. Il est déjà rare que nos regards se croisent car la plupart du temps, nous avons tous (moi comme les autres) l’œil rivé sur nos écrans tactiles, mais plus encore que nous nous sourions les uns les autres !
  •  être là quand une amie a eu besoin de s’épancher, de vider son sac, de délivrer son trop plein d’émotions. Si j’ai pu l’aider d’une quelconque manière, j’en suis heureuse.

A demain… 😉

 

Commentaires

  1. Nathy a dit :

    Bonsoir Maude,
    Pour ma part, je choisirai la 1ère image !
    Même si c’est la femme de l’ombre ! Je trouve plus lumineux, plus accrocheur.
    Bonne nuit.
    Amicalement
    Nathy

    1. Maude a dit :

      Merci Nathy 🙂

  2. Cécilia a dit :

    Je trouve la 1ère cover plus lisible que la 2ème mais j’aime bien la typo de la 2ème ! LOL

    1. Maude a dit :

      J’avoue aussi bien aimer cette typo mais la première est dans la lignée de toutes les autres alors..

  3. Kaz a dit :

    ?????
    Merci 🙂
    Je prefeee aussi la 1ere plus cash plus accrocheuse le bleu va a merveille
    La 2e est bien aussi la police est agréable par contre jaime moins le texte sur le visage. La photo est parfaite en tout cas.

    Pour les caprices je connais… Max a eu cette période difficile aussi. Ils grandissent vite et s affirment…

    Bravo a toi pour ta journée 🙂
    Bisous

    1. Maude a dit :

      Merci madame 🙂

  4. Julie-Suze a dit :

    Coucou Maude, moi aussi je préfère la première, le bleu est parfait dans ce fond noir. (en plus c’est ma couleur préférée)!!!
    La jeune femme est sublime. J’aime.
    La patience n’est pas seulement la vertu des hommes sages, elle est aussi celle des super-mamans…

    1. Maude a dit :

      Bonjour Julie-Suze, oui elle fait l’unanimité donc … 🙂 ah ça je te le confirme, patience, patience, patience.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × quatre =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.