Flash fiction inspirée par vous

Tous les matins, cette quinqua au look BCBG s’assied, jambes croisées, à la même place. Sur le siège voisin du sien, elle pose son sac et son manteau pour signifier au monde qu’elle ne veut personne à côté d’elle. Les usagers ne s’en émeuvent pas ; il est encore très tôt et la rame de RER est quasiment vide.

Deux arrêts plus loin, elle retire rapidement ses affaires pour permettre à son amie de s’asseoir. Après une bise, les premiers mots, les premières confidences ; les premiers rires. Depuis toujours, elles sont complices, présentes l’une pour l’autre. À leur mariage respectif. À la naissance de leurs enfants. Quand l’une a perdu son emploi il y a quatre ans. Quand l’autre à enterré sa mère l’an dernier. Quand elle a eu son cancer du sein aussi. Plus loin dans le temps, elles étaient là lorsque chacune a eu ses premiers émois d’adolescente. Lorsqu’elles ont passé les examens de fin d’année. Leur amitié est de celles qui durent toute une vie.
Et comme elles le faisaient alors pour être sûres d’être assises l’une à côté de l’autre, elles se gardent la place. Ainsi, elles pourront papoter et rire pendant tout le trajet. Certes leur peau trahit le passage des années, mais pour le reste, elles ont toujours 15 ans.

6 commentaires

  1. Merci, Maude,
    Le temps n’altère pas une amitié profonde.

  2. Bonsoir Maude,
    On ressent tous le vécu pour ceux qui prennent les transports.

    1. Author

      Bonsoir Agnès, merci : ) Les transports sont une source d’inspiration quotidienne.

  3. Très belle histoire d amitié comme on aimerait voir plus souvent autour de nous … ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *