Menu Fermer

Flash Fiction inspirée par vous

Ils se sont connus à la maternelle, ne se sont pas quittés pendant le primaire, se sont éloignés au collège, et retrouvés au Lycée.

Plus jamais ils ne se sont séparés.

Et quand ils s’assoient dans ce train,
quand ils discutent,
quand ils pouffent,
quand elle finit par poser sa tête sur son épaule,
quand il l’attire plus près de lui, que ses lèvres effleurent ses cheveux,
quand elle sourit d’aise,
quand il ferme les yeux

L’évidence est pour tout le monde : ces deux-là sont vraiment nés l’un pour l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.