Menu Fermer

J’ai lu : Te revoir à Penn Avel, de Marjorie Levasseur

‘Pour commencer l’année en douceur, j’ai eu envie d’une histoire sympathique et plaisante. En lisant le résumé de ce livre, je me suis laissé tenter.

J’ai donc lu :

Résumé :

Quatre années se sont écoulées depuis que Pauline, trente ans, est venue se terrer au Croisic dans la maison de sa grand-mère. Lors de son escapade annuelle à Nantes, elle fait la connaissance de Louis, un sans-abri septuagénaire qui la sauve in extremis d’un mauvais pas. Se sentant redevable, Pauline l’accueille dans cette grande maison. Louis est un homme mystérieux et méfiant, mais il accepte cette main tendue et se livre peu à peu à la jeune femme jusqu’à lui confier sa plus grande peine. 
Pauline ne se doute pas un seul instant à quel point cet élan de générosité va changer sa vie…

Mon avis :

→ Sur la forme :

L’écriture de Marjorie Levasseur est très fluide, très agréable à lire. Elle est douce, bienveillante, pleine d’empathie… quoi de mieux pour démarrer une nouvelle année livresque ?

Il est courant maintenant de lire des romans alternant les points de vue. Ainsi, nous sommes d’abord dans la tête de Pauline puis nous alternons entre Pauline et Tiburce, l’un des autres protagonistes de l’histoire. C’est plutôt bien mené, sans temps mort ni hésitation.

→ Sur le fond :

Pauline est la générosité incarnée. Pleine de bonnes intentions, elle recueille d’abord un SDF qui lui a sauvé la mise puis elle tente de changer le cours de son destin.  Se faisant, c’est sa vie à elle qui prendre une tout autre tournure.

Bon, je vous avoue que j’ai deviné assez tôt la fin de l’histoire, toutefois comme je l’ai dit récemment, cela ne m’empêche pas de prendre du plaisir à découvrir le déroulement de l’intrigue. Et puis je vous confesse que le personnage de Tiburce m’a bien plu : il n’a pas un physique de jeune premier ni celui d’un bad boy tatoué, musclé à souhait comme nous en rencontrons par centaine dans la littérature aujourd’hui ; pas de milliardaire à l’horizon ni de sportif. Non, cet homme est un être humain ordinaire, que la vie a blessé à de nombreuses reprises.

C’est une chose à laquelle je suis sensible. J’aime en effet ces histoires où les héros traînent des boulets aux pieds. J’aime suivre leurs aventures, voir comment ils vont arriver à briser leurs chaines.

Alors certes, dans Te revoir à Penn Avel, il n’y a pas un suspens de fou ni des moments de drame absolu. Pour autant, cette histoire est jolie et nous fait entrer dans une bulle bien agréable. C’est, je le crois, un livre à découvrir sous sa couette, par temps de pluie ou de grand froid.

C’est le premier roman que je lisais de cette autrice et je dois admettre que je me suis laisser emporter sans me faire prier dans cette histoire. Si vous avez envie d’un bon moment, rempli de douceur, je pense que ce roman pourrait vous plaire.

(Lien affilié – si vous achetez ce roman par ce lien, je gagnerai peut-être un centime ou deux 🙂 )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.