J’ai lu : Toute une vie à vous aimer, de Catherine Choupin

C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je retrouve la plume fine et délicate de Catherine. Pour le troisième livre d’elle que je lis, j’ai choisi :

 

Résumé :

« Un premier amour ne s’oublie jamais, dit la chanson. Parfois même il dure toute une vie, chez ceux qui ont deux vies : celle de la réalité et celle du rêve. C’est le thème de ce livre. »

A l’automne de sa vie, Ariane reçoit la lettre d’un inconnu qui dit l’avoir aimée toute sa vie. Elle se souvient vaguement de ce camarade de collège, qui n’était guère démonstratif. Cette confession lui rappelle son premier amour, un amour pas comme les autres, pour son voisin de Montparnasse. Cet amour l’a hantée également.
L’auteur se penche sur le « vert paradis » des amours adolescentes, et tente d’en restituer la grâce avec humour et émotion.

Mon avis :

→ Sur la forme :

Catherine Choupin sait écrire et d’une très belle manière. Ce roman, comme les autres, se caractérise par une plume délicate, douce, sensible, agrémentée d’une pointe d’humour et de références culturelles. Signe que l’autrice est très douée : il reste en mémoire même après le mot fin. Elle sait nous toucher l’air de rien. A titre personnel, en tant que lectrice, c’est une chose que j’apprécie.

 → Sur le fond :

Largement autobiographique, Toute une vie à vous aimer nous fait remonter le temps, les années. Nous voici dans les années 60. Une silhouette, un regard et tout à coup, le cœur qui s’emballe. Celui de Marc, d’abord, qui tombe amoureux d’Ariane alors qu’ils ne sont que des gamins. Celui d’Ariane ensuite, qui s’entiche de ses jeunes voisins qu’elle aperçoit sur le balcon d’en face et qu’elle épie, puis tombe amoureuse de leur père, l’homme qui bouleversera son cœur et sa vie, à tout jamais.

Pendant une quarantaine d’années, nous vivons au rythme de ces battements de cœur, de ces rencontres fortuites. Nous voyageons dans le temps, dans l’espace, Brest – Paris, Paris – Brest , naviguons entre fantasme et réalité, espoirs et désillusions.

C’est pudique, tendre, bien construit et cela ne laisse pas indifférent.

Vous l’aurez je pense compris, Toute une vie à vous aimer m’a beaucoup plu. Catherine Choupin est de ces romancières que j’admire parce qu’elle a une plume et une voix, bien à elle, et qu’elle sait susciter l’émotion sans avoir besoin de sombrer dans le pathos ou le cliché.

Voilà donc une œuvre tendre que je vous recommande.

(Lien affilié – si vous achetez ce roman par ce lien, je gagnerai peut-être un centime ou deux 🙂 )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.