Le Blog

Commentaires

  1. Emerance auvergne says:

    Bonsoir Maude,
    D’abord félicitations à ton fils. Non, cela peut-être surprenant, mais il n’est pas si facile que cela, de savoir ce que l’on veut. Bien sûr, dans les grandes lignes, tout le monde, je pense, désire s’épanouir dans ce qu’il fait, au sein d’une cellule familiale ou autre. Le problème c’est que l’on doit “composer”. Difficile de faire abstraction de notre entourage, et des contraintes de la vie quotidiennes. Et puis il est aussi question de l’époque dans laquelle nous sommes. Arnold, comme d’autres, a tenté sa chance aux States quand ils étaient considérés comme un eldorado. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Mettre tout en oeuvre afin que son rêve devienne réalité. Il y a tellement de facteurs à prendre en compte. Mais le principal n’est-il pas d’y croire ?

    1. Maude says:

      D’y croire oui, de croire en soi sûrement. Chaque époque a son lot d’opportunités ; la nôtre en regorge aussi. Et les principes sont je pense toujours valables : savoir ce que l’on veut, travailler dur, se développer mentalement pour pouvoir appréhender ces possibilités, croire en soi aussi. Pour ma part, le plus difficile finalement c’est de savoir, et effectivement, d’y croire. Il est vrai aussi que le contexte familial, gourmand en temps ne facilite pas les choses : il faut trouver le bon équilibre. Me voilà sur ce chemin 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 2 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.