Le week end c’est fait pour travailler non ?

En ce week end à rallonge, je n’ai pas chômé.

Je vous le disais hier, mon incursion dans la non-fiction se concrétise avec un petit ebook et un autre en cours d’écriture.

Pour autant je ne néglige pas mes romans. Après de nombreux e-mails à Amazon et surtout de gros problèmes de leur côté, la première partie d’Une rencontre inattendue est enfin disponible gratuitement sur le site. Pourquoi juste un morceau ? Pour tout vous dire, j’avais envie de faire quelque chose de différent en proposant une première partie du roman sur Amazon (et kobo/la Fnac) et la seconde via mon site. Voilà qui est fait.

J’ai également entamé la relecture de La femme de l’ombre et pour le moment, cela ne se passe pas trop mal. (ouf !)

Enfin, je sais quel sujet j’aborderai prochainement pour ma page sur le marketing des auteurs indépendants. Ce ne sera pas un article à rallonge, mais l’information peut être intéressante, du moins c’est ce que je crois. Il devrait être publié cette semaine 🙂

Week end avez-vous dit ?

Finalement je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir pu en faire plus durant ces quatre jours. Mais à moins de m’enfermer dans une cave sans personne, c’était difficile de faire autrement. .La bonne nouvelle c’est qu”une chose est sûre : si cette activité était ma profession, mes journées seraient bien remplies.

Mes trois notes positives :

  • mon fils qui me souhaite une bonne fête évidemment,
  • le voir aussi s’ébrouer joyeusement dans notre piscine hors sol : ses rires et ses cris ont fusé et même si nous lui disons de baisser d’un ton, c’est tout de même un bonheur que de le voir ainsi,
  • avoir des projets plein la tête : ça angoisse et donne un peu le vertige mais en même temps, je réalise qu’effectivement, c’est en faisant des pas même des tous petits, que de nouvelles opportunités se matérialisent et de nouvelles idées surgissent. Si je n’avais pas commencé un jour, je n’en serai pas là aujourd’hui. Je suis heureuse d’avoir osé et finalement heureuse d’avoir un jour été au creux de la vague, pleine de doutes et de questions. J’y ai trouvé une planche de surf laquelle m’a permis de dompter le rouleau et de passer dessus au lieu qu’il ne m’engloutisse.

A demain… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre + 13 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.