Octobre Rose

Vous le savez peu-être, nous sommes entrés dans le mois d’octobre, le mois de sensibilisation au cancer du sein. Cela fait maintenant 26 ans que la campagne “Octobre rose” existe. Elle a pour but de montrer son soutien aux femmes qui combattent la maladie mais aussi de nous sensibiliser, de nous informer, et de nous inciter à nous faire dépister.

Comme souvent avec la maladie, un dépistage précoce permet un meilleur traitement, à tout le moins, un traitement moins long et moins lourd.

Si ce cancer touche majoritairement les femmes après 50 ans, il peut aussi concerner les plus jeunes d’entre nous. Une surveillance à tout âge est donc requise, avec un moyen tout simple : l’observation et la palpation. Un sein présentant une anomalie, changeant de couleur par exemple, la moindre grosseur (y compris sous les aisselles) doit alerter. Ce n’est peut-être rien, mais il vaut mieux s’en ouvrir à un médecin qu’attendre en se disant, “pas grave” – et insister auprès de ce dernier, au besoin.

Personnellement, je n’ai jamais été diligente sur cette question, mais dans mon prochain roman, mon héroïne a un cancer du sein, et c’est en entamant mes recherches sur la question que j’y ai été sensibilisée.

Les témoignages de femmes qui ont eu ce cancer et l’ont combattu ( ou le combattent encore) en plus d’être porteurs d’espoir, sont unanimes : quelques gestes simples comme la palpation et une consultation en cas de doute, font toute la différence.

C’est pourquoi, à partir de maintenant, je serai plus vigilante.

Soyons toutes vigilantes 💖

#Tousunisparunemêmecouleur

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × cinq =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.