Que faut-il vraiment pour écrire ?

Je vous écoute, je vous lis, je discute avec vous. Je ressens à travers vos mots votre aspiration profonde à écrire. C’est votre souhait, souvent votre rêve. Vous me dites que vous adorez lire et que vous aimeriez vous aussi passer de l’autre côté. De lectrice vous vous voudriez devenir autrice.

Vous avez l’envie, la plupart du temps, vous avez aussi l’idée. Vous avez l’histoire en tête, au moins dans ses grandes lignes.

Et puis, les choses s’arrêtent là. Vous n’osez pas aller plus loin. Vous aimeriez oui, mais vous êtes perdue, ne savez pas comment vous y prendre ni par où commencer. Vous cherchez des conseils sur internet et lisez des guides en espérant y trouver LA méthode pas-à-pas pour démarrer, avancer et finalement mettre un point final.

Au bout d’un moment, vous vous apercevez que la recette magique n’existe pas et vous baissez les bras, déçue.

C’est vrai, il n’y a pas de méthode unique, 100 % efficace, au résultat garanti. Et vous savez pourquoi ? Parce qu’en réalité, cela dépend surtout de vous. 

Vous savez ce que l’on dit : l’écriture c’est 5 % de talent et 95 % de travail. 

Tout se résume donc à cela : au travail. Se mettre à l’ouvrage une première fois puis recommencer encore et encore jusqu’à arriver à un résultat qui nous satisfasse.

Au fond, ce n’est rien d’autre.

J’ai commencé à écrire assez jeune des histoires courtes. Aux alentours de mes seize ans, j’ai écrit un roman qui s’appelle maintenant : Une rencontre inattendue. Ai-je pris des cours ? Lu des bouquins sur l’art de l’écriture ? Non. Vous pourriez me faire remarquer que j’aurais peut-être dû ( 🙂 ), mais il n’empêche. Comme vous, j’avais cette envie, ce désir profond même et cette idée d’histoire. Alors j’ai pris du papier et un crayon et j’ai commencé.

L’histoire m’a pris plusieurs années pour aboutir, mais qu’importe ? J’adorais écrire, je me sentais dans mon élément, à l’aise avec les mots, l’intrigue et mes personnages. Je ne me posais pas de questions, je suivais mon inspiration et toutes mes émotions.

C’est encore le cas aujourd’hui.

Évidemment après avoir écrit plus de 12 romans,  j’ai acquis une certaine expérience. Je sais à peu près comment m’y prendre et ne me laisse plus uniquement guider par mon instinct comme à l’adolescence. Sans surprise, je vous dirais que c’est comme pour tout : on ne devient meilleur qu’en pratiquant. C’est en écrivant que nous apprenons à écrire.

Pourquoi ne faites-vous pas pareil ?

Pourquoi hésitez-vous, repoussez-vous l’échéance, vous trouvez-vous des arguments pour ne pas aller plus loin que le souhait, le rêve, l’aspiration ? Pourquoi cette retenue ? Que redoutez-vous ?

De ne pas réussir ? De ne pas être à la hauteur ? D’être débordée par l’ampleur de la tâche ? De ne pas arriver à la cheville de ces auteurs que vous admirez ?

Comment pourriez-vous le savoir si vous n’essayez pas ?

Si vraiment cela vous tient à cœur, cessez de penser, d’imaginer un futur sombre plein de « et si… ». Lâchez prise et commencez.

 

Je vous l’ai dit, il n’y a pas de formule miracle, mais il existe quand même un secret que je vous partage tout de suite :

👉 Un roman s’écrit un mot à la fois 👈 

C’est aussi simple que cela. Une histoire, ce sont des mots mis les uns à côté des autres qui forment des phrases puis des paragraphes, puis des chapitres. Ce n’est rien de plus.

Si donc vous êtes en mesure d’écrire des mots, vous êtes en capacité d’écrire l’histoire que vous avez en tête et de réaliser votre rêve.

Le premier jet pourri, ne soyez pas surprise.

Hemingway disait :

The first draft of anything is shit (1)

La première fois que vous poserez le mot fin à votre histoire ne sera probablement pas la dernière. Soyez-en consciente sans que cela ne vous décourage. Après tout, avant de songer à retravailler votre manuscrit encore faut-il que vous en ayez un à juger puis à corriger !

Alors puisque nous venons de débuter une nouvelle année, pourquoi ne pas en profiter pour détacher les boulets que vous avez aux pieds – plutôt aux mains – et vous fixer non comme résolution, mais comme objectif, d’écrire cette histoire qui trotte dans votre tête depuis si longtemps ? Saisissez cette occasion pour enfin réaliser votre rêve !

N’attendez pas de tout savoir sur l’art d’écrire un roman, osez simplement commencer. Rappelez-vous : un mot, puis un mot… etc. Vous en êtes capable !

Sur ce blog, j’avais écrit quelques articles qui pourraient vous aider à vous poser les bonnes questions et à démarrer, mais ces articles comme les guides ou les vidéos n’écriront pas à votre place. Personne n’a ce pouvoir.

Je vous les mets quand même ici au cas où vous aimeriez y jeter un œil :

Décidez-vous à écrire maintenant !

Êtes-vous fait pour écrire ?

Envie d’écrire un livre ? Lancez-vous !

Les étapes importantes pour écrire un livre

Êtes-vous prêt à écrire un livre ?

Et je vous avais partagé ma méthode au moment où je préparais Fanny, de l’ombre à la lumière :

Première étape : le choix du thème

Deuxième étape : les recherches

Troisième étape : les personnages

Quatrième étape : le plan

Sans aucune prétention de ma part, ces quelques articles pourront peut-être vous mettre sur la voie ; si tel est le cas, j’en serais ravie. Le plus important n’est cependant pas là. Il n’est pas question de moi, mais de vous et de votre rêve. Il n’est pas trop grand pour vous, rassurez-vous.

Comme le disait Walt Disney,

Si vous pouvez le rêver, vous pouvez le faire.

Ne laissez donc pas les obstacles intérieurs se dresser entre vous et votre désir. La peur de faire des fautes, la crainte des incohérences, d’une écriture peu fluide, voire pas agréable à lire, le manque de temps… tout cela n’a pas à entrer en considération. Le temps vous pouvez le trouver, et tout le reste se corrige.

Juste, allez-y, faites-le, pour qu’au lieu d’un « j’aimerais écrire une histoire moi aussi » « j’en rêve » vous puissiez dire d’ici à la fin de l’année  : « J’ai écrit un roman » (ou une nouvelle, un guide, un livre pour enfant… peu importe).

(1) la première version de toute chose est de la merde

Comments

  1. Marie KLéber says:

    Très juste et très encourageant Maude!
    Oui chacun / chacune peut le faire, il suffit de s’y mettre et de ne rien lâcher.
    Tu m’as donné envie de terminer un roman débuté l’année dernière et laissé en plan – un peu trop longtemps.
    Merci!

    1. Maude says:

      WOW voilà une super nouvelle !! je serai curieuse de lire ce roman.

  2. Manou Nachka says:

    Bonjour Maude,
    Ben… En fait… Je l’ai déjà écrit, ce roman, sans aucune prétention, il comporte même 2 tomes !
    Sauf que… Ben, certains évènements dans ma vie m’ont fait tout stopper, trop d’implications personnelles, trop d’émotions surtout !
    Je l’avais commencé en 2004 ou 2005, je ne suis même plus sûre, lol, j’ai rebossé 1 temps dessus parce qu’une amie m’avait lue et donné des conseils, son avis. Et puis, d’autres choses ont fait que…
    Le pire c’est que depuis 3-4 ans, je me dis qu’il faudrait que je le reprenne, que je le relise et vérifie que mes propos, surtout la chronologie de l’histoire, soient cohérents parce que je l’ai écrit quasiment d’un trait !
    En tout cas sans relecture sérieuse depuis ces derniers temps !
    Ce qui m’ennuie est que je ne me sens pas vraiment prête à… C’est peut être idiot.
    Cette histoire est, heureusement, dûment enregistrée sur supports numériques et je ne désespère pas de la reprendre 😉
    Mais je lirai vos liens, c’est certain ! Merci pour cela

    1. Maude says:

      C’est une excellente nouvelle Manou ! Avoir écrit un roman en deux tomes n’est pas une mince affaire, vous pouvez déjà vous féliciter. Après la question à se poser est la suivante : quel avenir lui souhaitez-vous ? Si vous vouliez écrire, vous l’avez fait ! Si vous voulez le proposer au monde alors oui, il faudra reprendre votre bâton et poursuivre votre chemin 🙂 Si vous souhaitez que quelqu’un d’extérieur vous lise, je me propose en toute modestie.:)

Répondre à Maude Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × 5 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.