Retour sur mars

Le mois de mars est terminé. L’hiver aussi. Qu’ai-je accompli au cours de ces  trente et un derniers jours ? Quelles ont été mes joies et mes déceptions ?

Je vous dis tout dans ce post.

♦ Le mois de mars est celui au cours duquel La fin de l’hiver a bénéficié du programme Offre Eclair d’Amazon. Certes, le jour fixé était le 26 donc tout à la fin du mois, mais ce jour-là fut mémorable parce que le livre s’est classé numéro 1 dans plusieurs catégories. Il a même dominé le classement général.

 

Autant vous dire que de mars, rien que pour ça, je garde un excellent souvenir.

 

♦ En mars, j’ai également bien avancé dans l’écriture de book 12, jugez plutôt :

 

♦ Je suis également entrée en contact avec Shana Keers. J’ai découvert son roman, Immoralité, et je lui ai proposé une interview qu’elle m’a accordée. ( ici ) Cela a peut-être l’air de rien, mais la démarche pour moi n’était pas si évidente, toutefois je suis très contente de l’avoir fait. J’espère que cette rubrique de plume à plume vous plait et que je pourrai vous offrir d’autres interviews d’autrices.

 

♦ En mars j’ai également suivi un masterclass organisé par Julie Huleux, sur le thème l’image de l’auteur.e. Je n’ai pas pu le suivre en entier en direct mais  il y avait le replay. Ce que j’ai appris au cours de cette conférence était  vraiment intéressant. Du coup, je m’interroge sur moi et sur l’image que je véhicule. Et-elle en contradiction avec mes romans et ce que j’écris ? Qu’en pensez-vous ?

 

Au chapitre des déceptions, car il y en a eu :

♦ le Salon du Livre. J’ai suivi sur les réseaux sociaux les auteurs et les autrices, ainsi que les blogueuses qui s’y sont rendues. J’ai vu des photos, lu des retours d’expérience… j’avoue que j’aurais aimé y prendre part, en tant qu’autrice comme en tant que lectrice. Cela semble être un sacré truc tout de même.

Evidemment rien n’est perdu. L’an prochain j’aurai une nouvelle chance de m’y rendre. 🙂

 

♦ Book 12 n’avance pas aussi vite que je le voudrais. J’avais prévu une écriture en deux mois – maximum trois, mais voilà, nous débutons avril et il me reste une vingtaine de chapitres à écrire… pas de quoi être fière. C’est là où je me rends compte de la difficulté parfois d’être indépendante. Pas de contraintes, pas de deadline, personne pour vous secouer ou vous mettre des coups de pieds aux fesses quand le besoin s’en fait sentir… il y a des moments où le concept a ses limites.

 

♦ J’ai appris aussi que la maison d’édition qui publiait l’une de mes histoires courtes allait fermer ses portes. Je suis un peu triste car c’était ma seule incursion dans l’édition traditionnelle. En même temps, je vais récupérer tous mes droits sur cette petite histoire. Vois pourrez donc très prochainement la découvrir ?. (il faut toujours voir le bon côté des choses) .

 

Voilà un point rapide sur mon mois de mars en tant qu’autrice autoéditée.

Pour celui à venir, je me suis fixée deux objectifs principaux : terminer book 12 et créer ma boutique en ligne, un véritable challenge dont j’ignore encore l’issue… 😉

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq + un =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.