Depuis quelques jours, je lis la déception de certains blogueurs littéraires. Désabusés, blasés sont les mots. Visiblement, ils sont de moins en moins considérés par ceux qui font appel à eux : les auteurs et les éditeurs. Pour peu qu’un livre ne leur plaise pas et qu’ils le disent, ilsContinue Reading