Trouver son lectorat

Dans ce petit ebook écrit en anglais Magnify and multiply de  Jason Doherty, j’ai trouvé quelques idées pour nous aider à trouver notre lectorat.

En effet, lorsqu’on aspire à faire découvrir son à des étrangers :

il faut écrire quelque chose qui rencontre les aspirations d’un groupe de lecteurs

Cela semble élémentaire, pourtant, c’est difficile.

Dans son livre, Jason Doherty mentionne les trois objectifs de l’auteur :  décider quoi écrire, l’écrire, le publier et le vendre

Quoi écrire ?

Si l’auteur a une idée, il es préférable qu’il aille sur Amazon voir ce qui existe déjà. Pourquoi ? Tout simplement pour regarder s’il y a un lectorat et de la place pour un livre traitant du même sujet.

Δ les catégories avec beaucoup de livres signifient qu’il y a une forte compétition, celles avec peu révèlent le peu d’intérêt qu’il y a pour ce genre de livres.

La complexité pour l’auteur est de trouver le juste milieu entre ce qu’il a envie d’écrire et ce que les gens veulent lire. Ce n’est pas forcément très plaisant mais il faut savoir être réaliste, et surtout, savoir ce que l’on veut.

Écrire

Écrire son livre, bien entendu, et le faire relire par au moins trois personnes différentes pour savoir ce qu’il vaut.

Les titres

Il est souligné l’importance du titre choisi.

Le titre doit inspirer le lecteur mais pas seulement, il faut également qu’il se traduise par des mots-clé qui permettront aux moteurs de recherche de mettre votre livre en face du bon lecteur.

⇒ choisir notre titre en nous demandant qui nous voulons attirer.

Jason Doherty suggère d’en créer plusieurs et de nous mettre à la place de notre lecteur cible pour savoir ce qui colle le mieux

anecdote : je reconnais que le titre est très important de ce point de vue. Une raison d’espérer devait d’abord s’appeler 212. On voit, je pense, la différence. Une raison d’espérer est assez parlant, en revanche 212 est assez mystérieux et peut évoquer des choses qui n’ont rien à  voir avec l’histoire.

Une fois encore, il est conseillé de regarder ce qui se fait déjà.

Toujours concernant le titre, il ne doit ne soit pas trop long (15 mots minimum avec les sous-titres).

Les mots utilisés doivent être faciles à retenir.

Il faut des mots-clés appropriés qui puissent guider le lecteur vers votre livre.

: La couverture

Oui, elle est importante, fondamentale même. Effectivement, faites le test vous-même et regarder ce que vous remarquez en premier. Eh oui, c’est bien la couverture. Elle vient avant même le titre, donc il ne faut pas la négliger.

L’auteur donne un truc hyper intéressant que je vous reproduis ici :

Les couleurs et les émotions qui vont avec. Personnellement, je trouve ça génial et probablement que je m’en servirai pour ma prochaine couverture.

Publier et vendre

Une fois que nous avons identifié notre lectorat, que nous connaissons ses attentes, que nous avons écrit notre livre, trouvé un bon titre et fait une couverture correspondante, il ne nous reste plus que deux étapes : publier et vendre

Publier bon inutile de s’étendre sur le sujet, notre objectif étant de VENDRE notre livre.

Jason DOHERTY propose une méthode nommée AIDA

A = Attention

I = Intérêt

D = Désir

A = Action

Attention :

L’attention d’une personne se fait avec un ou plusieurs de ses 5 sens

Pour un livre, le sens le plus utilisé est la vue.

Le but est d’obtenir l’attention du lecteur en lui mettant sous les yeux un livre qui suscitera chez lui une émotion particulière.

Son attention sera attirée par la couverture, le titre, et par une question à laquelle votre livre répondra.

Intérêt :

Pourquoi votre livre et pas un autre ?

A cette question il faut être capable de répondre afin que l’intérêt du lecteur potentiel soit éveillé.

Il faut donc trouver une question qu’il est susceptible de se poser et lui montrer que dans votre livre se trouve la réponse.

Votre rôle ici est d’éveiller l’intérêt et de montrer l’intérêt de votre livre.

Désir :

Il vous appartient de lui dire ce que le livre va lui apporter. Pour cela, il faut lui dire ce qu’il a besoin d’entendre pour lui faire désirer votre livre.

Pourquoi ce livre est il pour lui ? Si vous répondez à cette question, vous lui donner une raison de l’acheter.

Action :

C’est le moment pour le lecteur d’agir et d’acheter votre ouvrage. Montrez-lui où il peut le trouver, guidez-le et dites-lui combien il coûte.

 

N’oubliez pas : Les gens achètent parce qu’ils en ont envie, votre but est de créer le désir d’acheter votre livre !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − 10 =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.