Un samedi pourri

Il y a des journées comme ça...

Réveil à 8h00 avec un fond migraineux. Moi qui hier était joyeuse pour ne pas en avoir eu de la semaine ! Bon, elle n'est pas bien méchante alors je me dis qu'elle va passer.

Petit déjeuner en accomplissant ma route, puis deux objectifs qui je l'espère, seront vite atteints :

  • regrouper dans un seul et même plugin les abonnements car il y en a dans tous le sens et aucun ne marche
  • tenter de faire la couverture pour pouvoir transférer définitivement Une raison d'espérer sur KDP Broché

La première tâche semble aisée, pour autant, je doute qu'elle ait entièrement fonctionné.

Quant à la seconde, après 3h30 d'efforts inutiles, je finis par renoncer. D'autant que la migraine s'est intensifiée.

Vraiment pas de bol, surtout qu'aujourd'hui je suis seule avec mon fils puisque son papa est en tournoi de rugby.

Quand j'ai mal à la tête, l'humeur est en berne. J'a donc baissé les bras et me suis installée sur le canapé pour regarder Vaiana - et surtout fermer les yeux. Peut-être aurais-je dû prendre tout de suite un médicament, j'ai voulu tenir le coup.

Oscillant entre somnolence, coup d'oeil à la télévision et culpabilité (temps perdu, fiston livré à lui même et donc, à la tablette), j'ai ainsi passé 1h30 ! Effarement lorsque j'ai vu qu'il était midi !!!

Bon gré mal gré, j'ai pris un médicament et me suis activée. Direction la douche, puis celle du petit, puis Intermarché pour quelques courses et boulangerie (pour un saint-honoré histoire de me remonter le moral).

Après un repas tardif - express, pendant que Tom est allé jouer dans sa chambre, je me suis dit que j'allais commencer ma nouvelle lecture :

mais les effets du médicaments se sont fait sentir et hop, je bascule dans la somnolence.

Sauf que ... pas de chance c'est aujourd’hui que mon chien doit à se faire vacciner, à 16h30. 

Avant il faut le sortir, puis revenir et repartir... tout ça avec un petit surexcité qui file en trottinette puis traîne les pieds parce qu'il est "fatigué'. C'est donc en mode "course" qu'il faut se mettre.

Je vous épargne l'aventure chez les vétérinaire, entre le chien qui pousse des cris stridents, qui ne veut pas se laisser manipuler et qu'il faut maintenir sur la table afin que le médecin puisse l'examiner et lui faire son vaccin, et le fils qui bouge partout, touche à tout et finit par faire se décrocher une espèce d'ampoule qui, par miracle, est tombée sur le sol carrelé sans se briser... je crois que je peux le dire : journée pourrie, improductive au possible.

Tout ce que je déteste. 

Et maintenant Tom qui veut regarder La Reine des Neiges

 

Bon le samedi n'est pas complètement fini... il peut encore se finir sur une note positive.

Commentaires

  1. Julie a dit :

    Bon courage. Je connais les migraines. J’en ai fait quelques une très fortes qui m’ont valu des tours aux urgences

    1. Maude a dit :

      Merci Julie. C’est juste “ras le bol” parfois ! Mais ouf, les médicaments ont bien voulu la calmer (à défaut de la faire disparaître).

  2. Émérance a dit :

    Oh, Maude, c’était trop beau pour que la semaine se termine en beauté. Et quand ça va mal tu as remarqué que tout s’enchaîne, effet boule de neige. Ah, mais j’y pense la semaine n’est pas finie, alors rien n’est perdu ! Bon courage Maude

  3. Cécilia a dit :

    Waouh en effet c’est une journée comme on ne les aime pas ! Bravo cependant d’avoir écrit tout cela en dépit de la migraine. C’est la touche positive de la journée 😉

    1. Maude a dit :

      J’ose croire qu’il y en aura d’autres, il ne fait pas encore nuit 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un + seize =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.