Menu Fermer

Vous êtes des exemples

Ce soir, j’ai envie de vous parler d’une chose qui m’a beaucoup émue à l’instant où je me suis arrêtée sur elle.

Vous connaissez peut-être cette citation de Lao Tseu :

L’homme qui ne tente rien ne se trompe qu’une fois.

Beaucoup de gens se trompent en ne tentant rien.

Ce soir, je voudrais saluer quelques personnes qui elles, n’ont pas fait cette erreur. Des personnes qui peuvent regarder un mois, trois mois, un an en arrière et sourire de fierté. Elles ont osé un rêve, une envie, un projet. Elles ont fait un premier pas, puis un deuxième et un troisième. Même si les résultats n’étaient pas encore là, elles ont continué de marcher.

A leur place je serais fière. Moi en tous les cas, je suis :

Fière de Véronique qui a fait tomber des barrières (nous en avons quelques unes en commun 🙂 ) et s’est lancée dans l’aventure d’un blog littéraire. Comme la plupart d’entre nous, elle n’avait aucune idée de comment faire un blog mais elle a cherché et trouvé. A ce jour elle a déjà publié plusieurs chroniques.

Fière de Cécilia qui a relevé avec brio le défi de créer un blog pour aider et donner des trucs et astuces au parents. La connaissant, je ne doutais pas de ses capacités à apprendre et à maîtriser les subtilités d’un site WordPress. Je ne m’attendais pourtant pas à ce qu’elle fasse autant en si peu de temps : le résultat est bluffant.

Fière de Lydie qui a osé un concours littéraire et qui aujourd’hui est en maison d’édition. Un saut dans l’inconnu, des appréhensions et des doutes mais son livre est édité et paraîtra prochainement. Aurait-elle pensé devenir dans la foulée responsable de collection ? Je parierais que non, mais parfois, les chemins empruntés offrent de nouvelles perspectives, des expériences inattendues qui ne peuvent que nous enrichir.

Fière d’Emérance qui doutait de son talent d’écrivaine et qui dès sa première publication caracole dans les tops 100 d’Amazon et ne reçoit que de bonnes critiques. Le talent ne fait pas tout : elle a travaillé dur, s’est remise en question, a fait preuve d’humilité et de courage. L’aventure Amazon est grisante mais elle est effrayante la première fois. Que faut-il cocher, que faut-il écrire … ? Tous les autoédités passent par là. Cela pourrait en décourager quelques uns, pas Emérance. Elle est allée jusqu’au bout.

Fière d’AJ qui a mis son cœur, son talent et sa détermination au service de son nouveau projet, de son nouveau livre. Croyez-moi, elle a douté, sué, ragé. Elle n’a pas renoncé pour autant. Elle ne s’est pas découragée. Elle a bataillé à chaque étape mais voyez le résultat : son livre sort demain.

Ecrire un roman n’est pas toujours une partie de plaisir, il y a des moments où les phrases “impossible, tu n’y arriveras jamais” “laisse tomber” tournent en boucle dans votre tête. Si vous les écoutez un peu trop souvent, vous pouvez finir par baisser les bras. Ce n’est pas le pire. Le pire, c’est que personne ne vous dira rien. Personne ne vous fera de reproche. Si vous renoncez, il n’y aura aucune conséquence ; votre vie ne changera pas. J’imagine qu’en maison d’édition, dire stop n’est pas envisageable, du moins pas aisément ; en autoédition, vous êtes libre de faire ce que vous voulez, de renoncer si vous le désirez. La seule personne qui le saura, c’est vous. Il est donc plus difficile de s’accrocher.

J’ignore si AJ s’est dit “laisse tomber” mais je sais qu’elle est courageuse et déterminée et que devant un obstacle, elle ne se démonte pas : elle passe par dessus ou le contourne. C’est une vraie battante.

Toutes ces personnes le sont. Dans ce monde qui incite peu à l’initiative personnelle, où les gens osent peu, sortir de sa routine pour tenter autre chose, accepter de se mettre en danger et se confronter à la difficulté, est méritoire. Chacune à sa manière, avec ses propres incertitudes, elles ont repoussé leurs limites. Elles ont pris des risques, accepté de ne pas se contenter d’un commode “je ne sais pas faire“, ont retroussé leurs manches et sont toutes parvenues à un beau résultat.

J’aurais pu citer d’autres personnes, donner d’autres exemples. Je voulais juste vous faire partager l’émotion que j’ai eue tout à l’heure en songeant à vous et à vos réussites. Les vivre parfois presque de l’intérieur est un privilège, et un moteur aussi. Je ne suis pas exempte de doutes ou d’incertitudes, c’est même tout le contraire. Me référer à vous, à toutes celles (et tous ceux) qui se battent pour avancer dans la direction qu’ils ont choisie, me donne parfois le courage qui me manque pour reprendre mon propre bâton de pèlerin.

* n’abandonne pas

Mes trois notes positives du jour :

  • Avoir de bons échos de mes amies autrices parce que leur succès me fait plaisir
  • Avoir pris avec philosophie et recul un mini dégât des eaux (au lieu d’en être catastrophée)
  • Finir la journée sans mal de tête (pour moi c’est franchement appréciable)

A demain… 😉

 

4 Comments

  1. Emerance

    Chère Maude
    Tu me connais bien, donc tu imagines combien cet article, que tu consacres à quelques une d’entre nous, me bouleverse. C’est d’autant plus touchant que je viens de poster mon commentaire sur le livre de AJ.
    Alors, moi aussi je dis bravo à toutes ces personnes qui ont osé, car je sais combien le chemin peut-être difficile.
    Et puis j ‘ajouterai à cette liste une autre personne dont on peut être fière, même très fière. Une personne qui avait un rêve. Une personne qui a fait le pari complètement fou de publier ses romans, sans bruit. Une personne qui hésitait à éditer en format papier, mais qui l’a fait. Elle a crée des blogs, des sites, des pages peu importe comment on les nomme. Mais surtout, pour moi elle a une des plus grandes qualités qui existent en ce bas-monde, cette personne a un cœur énorme.
    Je suis fière de toi Maude, et tu peux l’être aussi. Vraiment!

  2. Cécilia

    Merci Mademoiselle Perrier pour cet éloge 😉 Tu me vois flattée mais je ne peux accepter tes louanges sans signaler que tu m’es d’une précieuse aide au quotidien. Tu me débloques de situations sur WordPress en deux temps trois mouvements et c’est ainsi que je progresse vite. Je t’écoute et ne retiens que l’essentiel de tes lectures, ce qui me fait gagner un temps fou. Si tu ne t’étais pas lancée avant moi et surtout si tu ne me donnais pas gentiment et sans aucune rétention les informations nécessaires au déploiement de mon blog, je n’y arriverai peut-être pas. Je te remercie donc pour tout cela. J’ai maintenant une obsession : apprendre le plus vite possible car je sais que ton envol est pour bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Ceci est une boutique de démonstration pour test — aucune commande ne sera honorée. Ignorer